• Montre à gousset gigogne à coq
  • Montre à Coq Gigogne
Montre à gousset gigogne à coq
130369R

Montre à gousset avec mouvement à coq dans un système de gigogne à quadruple boitiers (trois boitiers et la montre au centre) en argent et écailles de tortue. De fabrication anglaise au début du XIXe siècle, par l'horloger "Kerr", pour la maison Markwick Markham, elle était destinée au marché turc.

3 000,00 €
En Stock

Mais qu'est ce qu'un coq ?

C'est une petite pièce métallique d'un mécanisme de montre à gousset qui apparait au début du XVIe siècle et disparait entre 1820 et 1830. La France, l'Angleterre et la Hollande sont quasiment les seuls à en avoir produit.

Outre le fait que le coq, fixé à la platine serve à protéger le balancier, il contribuait fortement à la décoration / à l'esthétisme du mécanisme. En effet c'est un travail à jour, par un fin ciselage aux innombrables motifs, qui était réalisé sur cette pièce. Cet élément, une fois ajouré, permettait également d'observé la marche du régulateur.

L'origine du nom n'est pas très claire et définie. Il pourrait provenir du coq papal, placé au sommet des églises. Effectivement cette pièce est la dernière placée sur le mécanisme, au "sommet" de celui-ci.  Mais il pourrait également provenir de l'heraldisme, où cocq, désigne la vigilance, la hardiesse et la fierté. Il se peut donc qu'on l'ait appelé ainsi pour évoquer la vigilance et la mobilité de l'heure.

(Bibliographie : « Les coqs de montres » de M. E. Coinon aux éditions Tardy et « les coqs de montre, leur histoire, leur décoration » de M Imbert et Fr De Villenoisy extrait de la revue des Arts Décoratif, 1890.)

XIXe et avant
D'or et d'argent Rivoli, 204 rue de Rivoli, 75001 Paris
Montres à gousset
Remontage manuel
Argent