LE DIAMANT

Pierre qui fait rêver et que l'on dit éternelle.

De tous temps, les femmes se sont parées de ce joyau unique pour rehausser leur apparence. Et il n'est pas surprenant qu'il soit devenu un gage d'amour avec la bague de fiançailles, ou tout autre bijou pour toute autre occasion, qu'un homme offre à une femme. Le diamant est toujours le cadeau le plus apprécié.

Mais sans l'intervention humaine, cet ornement extraordinaire ne serait rester que ce qu'il est à l'origine : un minéral généralement incolore et transparent, constitué de carbone pur cristallisé, ayant une très grande dureté – mais cassable – et un indice de réfraction très élevé (réaction de la lumière à travers un objet) ; utilisé, bien sûr, en joaillerie mais aussi dans l'industrie, principalement pour sa dureté, par exemple pour les outils de coupe.

Valeur d'un diamant

En raison de son inaltérabilité, le diamant aura toujours monétairement une grande valeur, laquelle sera déterminée par de nombreux critères. Un diamant taillé vaudra plus cher qu'un diamant brut, ainsi qu'un diamant neuf par rapport à un d'occasion. Ensuite, et quel que soit le cas de figure, interviendront alors : son poids – exprimé en carat –, sa pureté et sa couleur, et enfin dernier critère mais non des moindres, sa taille pour un diamant travaillé. C'est ce que l'on appelle les 4 C du diamant.

Dans chacun de ses critères exigés pour l'évaluation de la qualité, sont présentes des subdivisions établies et codifiées par des normes internationales, qui influent également sur la valeur d'un diamant. Plus il est pur, plus il est lourd, plus il est blanc, plus sa taille est remarquable : plus il est cher. Bien qu'il existe aussi des diamants de couleurs variées d'une valeur exceptionnelle de par leur rareté, dont l'histoire a retenu le nom au fil des siècles et qui, de nos jours, lorsqu'ils ne sont pas la possession d'états, de familles royales ou de musées, font sporadiquement apparition dans les ventes aux enchères du monde entier, et ce, avec toujours le même pouvoir de fascination.

Le marché du diamant fluctue selon la loi de l'offre et de la demande mais reste en hausse depuis des années en raison de l'épuisement de certaines mines et des coûts du système d'exploitation minière très importants. Il faut plus de deux cent tonnes de minerai pour en extraire un carat, ce qui explique le prix élevé du diamant. C'est aussi pourquoi il a une grande valeur d'investissement. La valeur du diamant est déterminée par le "Rapaport Diamond Report".

Les 4 C

COLOR = COULEUR
CLARITY = PURETE
CARAT = POIDS
CUT = TAILLE

La couleur :

Le diamant "blanc" (c'est-à-dire incolore et transparent) est le plus courant et classifié de D pour le "blanc" le plus pur, à Z pour la teinte la plus foncée.

Les diamants de couleur, appelés aussi "Fancy Color", ont d'autres références de classification selon leur couleur propre.

La pureté :

Elle est déterminée par le nombre d'inclusions et par leur nature, visibles dans le diamant ou par leur absence.

Cela va de FL (Flawless) c'est-à-dire absence d'inclusions internes ou externes avec un grossissement de 10 fois à la loupe, à I1-I2-I3 (Inclued) pour de nombreuses inclusions visibles à l'œil nu.

Le poids :

Il s'énonce en carats pour les pierres précieuses, dont le diamant. Un carat équivaut à 0,20 gramme. C'est le carat métrique, à ne pas confondre avec le carat des métaux précieux qui lui représente la quantité (le titre) du métal fin présent dans le bijou associé aux autres métaux (valeur exprimée en millième : or 18 carats = 750e d'or pur et 250e d'autres métaux).

Il est bien évident que le nombre de carats détermine aussi la valeur du diamant : plus il est gros, plus il est cher. Sans cependant négliger les autres critères des 4 C qui sont indissociables pour établir cette valeur.

La taille :

C'est le seul critère dû à l'intervention humaine mais qui est très important, car il détermine la réflexion de la lumière passant au travers du diamant et sa dispersion, pour une brillance optimale. Une taille bien faite est basée sur des angles et des proportions parfaitement calculés en adéquation avec la forme et la grosseur du diamant. Suit alors le polissage qui est tout aussi primordial. La taille est un art délicat et compliqué qui tend à se perdre car, désormais, elle peut se faire par laser dans les méthodes industrielles.

Le marché du diamant d'occasion :

Il est en plein essor depuis quelques années, car le diamant est une valeur sûre et facilement monnayable. Il se serait vendu environ un milliard de dollars de diamants d'occasion au cours des dernières années.

Pourquoi acheter un diamant d'occasion ?

Parce qu'il est de 20 à 40 % moins cher qu'un neuf, ce qui n'est pas négligeable, sans oublier son inaltérabilité et sa valeur stable. Il n'y a pas de taxe sur la revente d'un bijou d'occasion, seul le revendeur devra s'acquitter de la TVA sur sa marge bénéficiaire, ce qui diminue considérablement le prix d'achat puisque, sur un diamant neuf, 19,60 % de TVA sont appliqués. Autant de bonnes raisons de privilégier l'occasion plutôt que le neuf.

Ou vendre un diamant ?

Internet regorge de sites proposant la vente ou l'achat de diamants d'occasion, comment choisir ?
Il est préférable de porter son choix sur un professionnel ayant pignon sur rue et une solide expérience. Il fera une estimation juste de votre diamant ou bijou et vous proposera un prix équitable basé sur cette estimation et les cours du marché.